MATERIAUX BIOLOGIQUEMENT NEUTRES

Ces deux matériaux utilisés par le système constructif LECOBLOC ont des qualités intrinsèques. Mieux les comprendre, c’est mieux les adopter !
Tous deux sont d’excellents isolants biologiquement neutres.

Issu du savoir-faire de la société BASF, le Néopor prend ses origines en 1930. Grâce au brevet sur la polymérisation du mono styrol, BASF créée en 1951 le PSE sous le nom de Styropor. Puis en 1995, BASF dépose le brevet du Néopor, une version graphitée du PSE.

 

Quelle différence entre le PSE et le Néopor ?

De couleur blanche le PSE se distingue tout de suite du Néopor dont la couleur grise, liée à l’apport de graphite de granit, est caractéristique. Le Néopor absorbe et réfléchit le rayonnement thermique, ce qui augmente ses performances thermiques de 8 % comparativement au PSE utilisé dans les blocs coffrants isolants LECOBLOC.

Le PSE constitue le matériau utilisé pour la gamme standard LECOBLOC.
Le Néopor permet la réalisation de la version graphite des blocs coffrants LECOBLOC et améliore la performance énergétique de ces blocs.

La particularité la plus remarquable du PSE réside dans ses propriétés isothermes. Il a une capacité extraordinaire à résister aux sources de froid comme de chaleur. Sa composition le rend inerte aux graisses et acides et il ne présente aucun intérêt nutritionnel pour les fourmis, les termites et les rongeurs. Sa structure moléculaire est fermée. Ainsi il n’absorbe pas l’eau, ce qui est essentiel pour conserver ses qualités d’isolant.

 

 Comment sont fabriqués le PSE et le Néopor ?

Le PSE et le Néopor sont composés de billes obtenues par polymérisation du styrène et l’ajout d’un agent d’expansion: le pentane. L’ensemble du process se déroule sous vide.

Ces billes mesurent entre 0.2 et 0.3 mm de diamètre. Elles sont transférées dans une cuve en inox dans laquelle il est injecté de la vapeur d’eau qui provoque une 1ère réaction sur l’agent d’expansion. Les billes vont alors grossir jusqu’à 30 fois leur volume initial.

Les billes pré-expansées sont alors introduites dans un moule et soumises à une nouvelle injection de vapeur d’eau qui leur fera prendre 50 % de leur volume pour occuper tout l’espace du moule et se souder entre elles. Cette phase délicate est parfaitement maitrisée dans la fabrication des blocs coffrants isolants LECOBLOC dont on peut apprécier la qualité et l’homogénéité par le très grand nombre de traces de buses d’injection.

Le process « vapeur d’eau » LECOBLOC rend hygiénique le bloc coffrant en le stérilisant.

 

 Environnement, écologie et PSE

Contrairement aux idées reçues le PSE n’est pas polluant. C’est effectivement un produit pétrolier, mais qui est à la base un déchet du raffinage de pétrole. La production annuelle du PSE  représente 0.001% de la ressource pétrolière mondiale.

Comme évoqué précédemment le PSE utilise pour sa fabrication de la vapeur d’eau, il ne contient donc aucun gaz destructeur (CFC, HCFC, HFC) et n’a donc aucun effet sur la couche d’ozone. 

Dans le cas où il est utilisé à des fins isolantes il contribue à la protection de cette même couche d’ozone grâce aux économies d’énergies qu’il permet de réaliser.

Le PSE est composé de 98% d’air, les 2% restants sont le styrène qui est présent à l’état naturel dans certaines plantes et aliments (fraises, haricots, noix …). Le pentane est parfaitement inoffensif pour l’homme lorsqu’il est utilisé à faible dose ce qui est le cas pour le PSE. 

Le PSE est un matériau totalement inerte stable dans le temps et biologiquement neutre ce qui lui permet d’être utilisé dans les filières pharmaceutique et agroalimentaire à des fins d’emballage notamment.

 

100% recyclable

Le PSE est totalement recyclable comme le confirme le sigle international apposé sur les produits recyclables ou recyclés créé en 1970 dit « le ruban de Moebius ».

Le PSE bénéficie de la classification 6 dans une classification des produits recyclables matérialisée en 7 niveaux.

Retour à la page d'accueil